Préparation pour bain de vapeur aux plantes

Préparation pour bain de vapeur aux plantes

Préparation pour bain de vapeur aux plantesInclu dans le kit de Noël « Spa à la maison » de maman, et présenté dans un HEMSMAK d’Ikea, ceci n’est pas une infusion (même si rien ne s’y oppose ^.^) mais un mélange pour bain de vapeur. Orienté visage (car il est difficile de transformer la salle de bain en vrai hammam), j’ai choisi des plantes bénéfiques pour les peaux matures et mixtes.

Les bains de vapeur sont un moyen très simple de nettoyer la peau : en dilatant les pores, la peau élimine les impuretés. Le mélange d’herbes est simplement à faire infuser dans un bol d’eau bouillante.

Les herbes peuvent varier en fonction des besoins, bien entendu.

Ingrédients :

  • Camomille (adoucissante et anti-âge)
  • Rose (réparateur et anti-âge)
  • Sauge (purifiant)
  • Romarin (purifiant)
  • Zeste de pamplemousse et orange séchés
  • Verveine
  • Cannelle moulue (avec parcimonie, les épices peuvent être agressifs pour la peau)

 

Mode d’emploi :

  • Verser l’eau bouillante dans un bol, et mettre une poignée d’herbes dedans. Se placer au-dessus du bol avec une serviette sur la tête, pour emprisonner la vapeur, et rester ainsi 5 minutes environ.
  • Procéder ensuite à un léger gommage, puis appliquer un soin hydratant.

 

Attention, si l’on a une peau fine, sensible ou sujette à la couperose, mieux vaut éviter ce genre de soin (ou le pratiquer anecdotiquement, après avoir appliqué un soin ou une huile protectrice).

Renard argenté

Crème bonne mine à l’abricot

Une crème qui aide à garder les couleurs difficilement gagnées au soleil. L’odeur d’abricot (donnée par l’extrait aromatique, même si l’huile d’abricot est bien parfumée aussi) se combine très bien à l’eau de fleur d’oranger, ce qui rend l’application très agréable 😉 Fanny a d’ailleurs craqué pour cette crème, ce pourquoi ce sera la première que je bloguerai 🙂

Phase acqueuse :

  • 20g d’HY de fleur d’oranger
  • 16g d’eau de source (ou d’eau déminée)

Phase huileuse :

  • 10g HV amande
  • 5g HV carotte
  • 5g HV noyaux d’abricot
  • 4g de cire émulsifiante

+ 8 gtt EPP, 8 gtt vitamine E, 12 gtt arome naturel abricot.

Au bain-marie, faire chauffer les huiles et fondre la cire émulsifiante. Porter les hydrolats à la même température (régulièrement, du moins… je ne le fais pas, personnellement ;). Diluer l’EPP dans les huiles, la vitamine E dans les hydrolats, puis verser les seconds dans les premières. Battre (au fouet ou à la fourchette) jusqu’à obtenir une belle texture, laisser refroidir pour ajouter l’arome en mélangeant de nouveau.

Cette recette était destinée à la fois pour le corps et le visage, je n’ai donc pas mis d’HE.

L’huile de carotte, comme l’huile d’abricot, est un bon préparateur pour le soleil, et permet de conserver le hâle plus longtemps. L’huile d’amande est assouplissante et l’hydrolat de fleur d’oranger hydratant (sans parler de son odeur ;)).

On peut tricher pour l’effet bonne mine en ajoutant des pigments en fin de préparation : ocre rouge et jaune pour obtenir une teinte abricot…

ça fait plus d’un mois que j’ai préparé cette crème, et elle se conserve très bien (enfin, il n’en reste plus beaucoup ;)). Pour le hâle, difficile à dire, cependant : je bronze difficilement, et puis bronzer en ville, pas évident 🙂 Mais son atout principal reste son odeur…