Renard argenté

Filets de poulet aux légumes rôtis

Dans la famille « flemmarde », vous aurez compris que je n’aime rien tant que la cuisine simple qui se fait presque toute seule. Généralement, je passe une matinée du week-end à préparer des bases de plats qui servent ensuite pour la semaine – comme on emmène nos repas de midi au boulot, cela permet d’avoir des tupperwares tout prêt d’avance et simplifie les soirées.

Aussi, avant de me lancer dans la confection de quelques kilos de ratatouille, (la version pas flemmarde), j’ai lancé au four ce plat, qui cuit seul et tranquillement pendant 1 heure sans rien demander à personne.

Ingrédients (pour deux personnes) :

  • Deux filets de poulet
  • 3 oignons
  • 2 gousses d’ail
  • 1 gros poivrons
  • 3 tomates cœur de bœuf
  • Quelques feuilles de sauge, des brins de thym et du basilic
  • Sel, poivre, huile d’olive

Préparation :

  • Arroser le fond du plat d’huile d’olive.
  • Déposer les oignons émincés et l’ail concassé. Saler, poivrer, saupoudrer allègrement de thym, et mélanger l’ensemble.
  • Émincer le poivron, couper les tomates en tranches, et ajouter le tout au poulet dans le plat.
  • Ajouter le reste des herbes et de nouveau un généreux filet d’huile d’olive.
  • Enfourner 1h à 150°C, en retournant les filets à mi-cuisson.

Ce plat peut être servi chaud ou froid.

Renard argenté

La sauce tomate façon Maman

Sauce tomate de ma maman

Après la ratatouille de mon papa ^.^

Je profite toujours des promos à la ferme sur les tomates (celles qui sont un peu trop mûres, un peu talées, pas idéales pour une salade, et donc vendues à 1€ le kilo) pour préparer des sauces tomates que je conserve en pots pour l’hiver (au moins pour une fois mon compagnon ne râle pas quand je veux garder des pots 😀 ). Les ingrédients peuvent varier mais voici la recette de la sauce tomate inspirée par celle que fait ma mère : adoucie par l’ajout de quelques carottes.

Ingrédients :

  • 2kg de tomates
  • 4 carottes
  • 4 oignons
  • 4 gousses d’ail
  • 1 bouquet d’herbes fraiches (sauge, basilic ou les deux)
  • Huile d’olive
  • Sel, poivre
  • 2cs de sucre complet (ou sucre blanc si vous n’avez pas mais le sucre complet a un goût d’épice que j’adore marrier aux tomates 🙂 )

Préparation :

  • Faire bouillir de l’eau et ébouillanter les tomates.
  • Pendant ce temps, éplucher les oignons et l’aïl, émincer le premier et écraser le second. Faire revenir dans un grand faitout au fond arrosé d’huile d’olive.
  • Eplucher les carottes et les couper en rondelles, les ajouter aux oignons.
  • Peler les tomates et les épépiner, avant de les couper grossièrement et les verser dans le faitout.
  • Assaisonner (sucre compris) et ajouter les herbes, laisser mijoter à feu moyen une petite heure.
  • Avant d’arrêter la cuisson et de mixer la sauce, ébouillanter les conserves et les sécher avec un torchon propre.
  • Mixer la sauce, verser en pot et les fermer.

Je garde bien entendu toujours une bonne portion de soupe pour les pâtes – que je fais même cuire directement dans le faitout une fois vidé de sa sauce, pour donner encore plus de goût aux pâtes fraîches 🙂

Fougasse aux olives et tomates séchées

Fougasse aux olives et aux tomates séchées

Fougasse aux olives et tomates séchées

Mon premier souvenir culinaire de fougasse remonte à loin… une fête de la transhumance en Provence, des moutons qui bêlent, des grelots qui tintinnabulent et une fougasse encore chaude au fromage de chèvre et à la tomate. Une révélation ^.^

Paradoxalement je n’ai essayé que maintenant d’en faire, peut-être parce qu’en Alsace on ne trouve pas facilement de vraie fougasse, mais le premier test a été une réussite et ce n’est pas si compliqué que ça (en fait, pas compliqué du tout, juste un peu long dans les temps de levée !).

Je suis partie d’une recette de Cuisiner les produits méditerranéens, de Edda Onorato – son blog « Un déjeuner de soleil » est une source d’inspiration régulière 🙂

Comme à mon habitude, quelques variations en cours de route, notamment pour la farine : j’ai utilisé la farine « Plaisan’thym » de la minoterie Jouve (oui, quand je retourne chez moi, je remonte toujours avec des souvenirs de ce type 😀 ) qui est une farine de blé mélangée avec du thym, romarin et graines de sésame et tournesol. Bien sûr on peut faire le mélange soi-même, ou partir d’une farine blanche simple.

Ingrédients :

  • 260g de farine T45
  • 14cl d’eau
  • Olives vertes dénoyautées (les meilleures possibles 🙂 )
  • Tomates séchées réhydratées (à défaut de tomates confites)
  • 5 cs d’huile d’olive
  • 3g de levure sèche de boulanger (ou 8g de levure fraîche)
  • fleur de sel

 

Préparation :

  • La veille, réhydrater les tomates dans un bol d’eau chaude.

Pour la pâte :

  • Le jour même, délayer la levure dans 4cl d’eau et laisser reposer 10 minutes.
  • Mélanger la farine avec deux pincées de fleur de sel, 4 cs d’huile d’olive et former un puits.
  • Verser la levure délayée, et les 10cl d’eau restant, et mélanger avec une cuillère en bois jusqu’à ce que la pâte se détache des parois et devienne lisse.
  • Malaxer alors la pâte pendant une dizaine de minutes, en la repliant sur elle même jusqu’à ce qu’elle devienne très souple.
  • Former une boule et la placer dans un saladier recouvert de film alimentaire.
  • Laisser lever une à deux heures (la pâte doit doubler de volume).

Pour la garniture :

  • Préchauffer le four à 220°C.
  • Ecraser la pâte avec les mains pour former un rectangle d’1cm d’épaisseur. Sur la largeur, parsemer la moitié du rectangle d’olives et tomates séchées.
  • Replier la pâte, sceller les bords, et faire des incisions en diagonale au couteau. Parsemer encore d’olives et de tomates.
  • Poser la fougasse sur une plaque recouverte de papier cuisson, et badigeonner d’huile d’olive. Saupoudrer de fleur de sel.
  • Faire cuire la fougasse une vingtaine de minutes jusqu’à ce qu’elle gonfle et dore.

A déguster chaude ou tiède !

Soupe de tomates à la ricota

Soupe (chaude) de tomates à la ricotta

Soupe de tomates à la ricota

Autant faire des soupes de tomates fraîches est une évidence l’été, autant je n’y pense guère l’hiver, même lorsque mes placards sont pourvus des bocaux de tomates du jardin de mes parents… Pourtant, le résultat est délicieux et bien plus sympathique que ces sempiternelles soupes de légumes d’hiver dont on se lasse très vite !

Ingrédients (pour 4 bols) :

  • 1 gousse d’ail
  • 3 oignons
  • 3 grosses pommes de terre
  • 1L de conserve de tomates
  • 250g de ricotta
  • Huile d’olive
  • Basilic (que je congèle dans de l’huile d’olive en été, dans des bacs à glaçon, on peut aussi en utiliser du sec).
  • Sel et poivre

Préparation :

  • Faire revenir dans un peu d’huile d’olive la gousse d’ail écrasée, les oignons émincés et les pommes de terre coupées en dés.
  • Quand les oignons deviennent translucides, verser la conserve de tomate (avec son eau de cuisson) par dessus. S’il n’y a pas assez d’eau, en ajouter pour couvrir les légumes.
  • Ajouter le basilic, du sel et du poivre, laisser mijoter 30 minutes à feu moyen.
  • Au moment de mixer, ajouter 120g de ricotta. Réserver le reste pour faire des « quenelles » à déposer sur la soupe au moment du service.

En complément hier soir, j’avais fait des tartines à l’avocat, toutes simples (du pain aux céréales grillé, de l’avocat émincé et une pincée de fleur de sel).

Renard argenté

Courgettes rondes farcies

Retour de chez les parents avec quelques légumes dans mon panier, de quoi tenter une idée qui me trottait en tête à chaque fois que je voyais une courgette ronde au marché ^^

Ingrédients (pour 4 parts) :

  • 1 grosse courgette ronde de nice
  • 1 tomate
  • 1 aubergine
  • 1 poivron
  • 1 fromage de chèvre
  • 1 bouquet d’herbes fraîches (basilic-persil-ciboulette)
  • riz
  • huile d’olive.

Préparation :

  • Laver et couper la courgette ronde en deux. Evider les graines et enlever le surplus de chair au centre.
  • Couper la chair en petits morceaux. Faire de même pour les autres légumes et le fromage de chèvre, ciseler les herbes. Mélanger le tout dans un saladier, assaisonner et arroser d’huile d’olive.
  • Huilez le fond du plat et verser du riz. Ajouter deux ou trois verres d’eau (voire plus en cours de cuisson, si cela ne suffit pas).
  • Disposer les courgettes évidées sur le riz. Les remplir du mélange de légumes.

Enfourner à 240 pendant bien 40 minutes.