Préparation pour bain de vapeur aux plantes

Préparation pour bain de vapeur aux plantes

Préparation pour bain de vapeur aux plantesInclu dans le kit de Noël « Spa à la maison » de maman, et présenté dans un HEMSMAK d’Ikea, ceci n’est pas une infusion (même si rien ne s’y oppose ^.^) mais un mélange pour bain de vapeur. Orienté visage (car il est difficile de transformer la salle de bain en vrai hammam), j’ai choisi des plantes bénéfiques pour les peaux matures et mixtes.

Les bains de vapeur sont un moyen très simple de nettoyer la peau : en dilatant les pores, la peau élimine les impuretés. Le mélange d’herbes est simplement à faire infuser dans un bol d’eau bouillante.

Les herbes peuvent varier en fonction des besoins, bien entendu.

Ingrédients :

  • Camomille (adoucissante et anti-âge)
  • Rose (réparateur et anti-âge)
  • Sauge (purifiant)
  • Romarin (purifiant)
  • Zeste de pamplemousse et orange séchés
  • Verveine
  • Cannelle moulue (avec parcimonie, les épices peuvent être agressifs pour la peau)

 

Mode d’emploi :

  • Verser l’eau bouillante dans un bol, et mettre une poignée d’herbes dedans. Se placer au-dessus du bol avec une serviette sur la tête, pour emprisonner la vapeur, et rester ainsi 5 minutes environ.
  • Procéder ensuite à un léger gommage, puis appliquer un soin hydratant.

 

Attention, si l’on a une peau fine, sensible ou sujette à la couperose, mieux vaut éviter ce genre de soin (ou le pratiquer anecdotiquement, après avoir appliqué un soin ou une huile protectrice).

Marmelade de pamplemousse à la rose

Marmelade de pamplemousse à la rose

Marmelade de pamplemousse à la roseChaque année pour Noël, je concocte quelques confitures originales, que je joins aux colis et aux paquets cadeaux, en guise de douceurs fait maison.

 

La marmelade de pamplemousse à la rose est dans ma tête depuis longtemps. Je suis partie d’une recette du blog « Un déjeuner de soleil » : http://www.undejeunerdesoleil.com/2015/02/marmelade-pamplemousse-rose-recette.html que j’ai reprise peu ou prou, en faisant mes variantes habituelles. L’idée était d’adoucir et d’apporter une touche orientale à une marmelade de pamplemousse un peu acide, sans pour autant que la rose ne soit écœurante.

Ingrédients :

  • 6 pamplemousses bio (on arrive normalement à 1,5kg de fruits, plus ou moins) ou, à défaut, de pamplemousses non traités.
  • 800g de sucre semoule (pour une fois je n’ai pas utilisé de sucre de canne pour ne pas colorer la marmelade)
  • 6 cs d’hydrolat de rose (1 par pamplemousse). J’ai utilisé le même hydrolat que dans mes préparations cosmétiques, puisqu’il est pur et sans additifs. (De manière générale je déconseille les « eau de rose » et « eau de fleur d’oranger » de grande surface, coupés à l’eau la plupart du temps, si ce n’est avec des arômes artificiels).

Préparation :

  • Zester les pamplemousses, et les faire cuire en sirop (150g de sucre pour 1,5kg d’eau) pendant une bonne vingtaine de minutes (tout comme dans la recette initiale, pour que le volume d’eau diminue de moitié).
  • Pendant ce temps, détailler les pamplemousses en suprême (c’est long et fastidieux) : après avoir pelé à vif le pamplemousse, trancher un premier quartier au niveau de la membrane. Il suffit ensuite de passer le couteau le long de la membrane opposée pour retirer le suprême sans trop de dégâts. Garder le jus avec la pulpe.
  • Quand le sirop a diminué de moitié, verser dessus le sucre restant (650g) avec les suprêmes et le jus.
  • Laisser cuire à feu doux pendant une bonne heure et demi.
  • Avant de mettre en pot, verser l’hydrolat de rose sur la marmelade et stopper la cuisson.
  • Mettre en pot stérilisés.