Renard argenté

Baume ultra nourrissant au karité

Ayant épuisé toutes les crèmes corporelles que j’avais en stock, je suis repassée à la confection de cosmétique maison pour nourrir et hydrater ma peau ultra sèche. J’ai choisi un mélange de beurre de karité et de monoï avec de l’huile d’amande douce et de rose musquée. Le karité est bien connu pour son aspect nourrissant, le monoï est un macérat sur une base d’huile de coco, que j’utilise aussi beaucoup pour ses propriétés hydratantes et lissantes (et qui là en plus sent l’été ^^). L’huile d’amande douce quant à elle est émolliente et assouplissante (et évite donc que la peau ne « croute » sous l’effet du froid), et l’huile de rose musquée quant à elle va lutter contre les irritations (eczéma, couperose et autres effets glamour des températures polaires). Le karité, la rose et l’amande sont aussi connues pour lutter contre les vergetures, ce qui n’est pas inutile quand on a une circulation sanguine pourrie et une peau bien sèche ^.^

Enfin, le beurre de cacao est là surtout pour solidifier l’ensemble et en faire un vrai « beurre », même si ses atouts en terme de protection de la peau ne sont pas négligeables. J’ai utilisé ici la version filtrée (blanche) du cacao, pour rester sur un baume blanc et ne pas casser l’odeur du monoï, mais du beurre de cacao non filtré est tout à fait utilisable aussi.

Ingrédients :

  • 30g de beurre de karité
  • 30g de macérât de monoï
  • 15g d’huile de rose musquée
  • 15g d’huile d’amande douce
  • 5g de beurre de cacao

Préparation :

  • Faire fondre le beurre de karité, de cacao et de monoï au bain marie.
  • Verser dans un contenant et ajouter les huiles, bien mélanger avant de mettre au frigo quelques heures pour laisser figer le baume.

Le baume reste crémeux mais ne fond pas immédiatement dans les mains, ce qui laisse le temps de s’en tartiner allègrement.

Il peut aussi être utilisé en couche épaisse pour un masque en cas d’urgence grand froid – en ce cas laisser poser 15 ou 20 minutes sur une peau propre et humidifiée (avec de l’eau de rose par exemple), avant d’enlever l’excédent.

 

Renard argenté

Huile de douche hydratante

L’hiver n’est jamais très sympa avec les peaux sèches, et cette année, j’ai épuisé mon stock de crèmes corporelles sans succès majeure anti-gratouilles. Du coup, aux grands maux les grands remèdes, en plus des huiles à tartiner matin et soir, j’ai aussi fait une huile de douche hydratante pour contrer les effets de l’eau hyper calcaire de chez nous. Elle est simplissime, mais efficace !

Ingrédient :

  • 40% de savon noir liquide (ou un gel douche doux si vous n’avez que ça sous la main)
  • 40% de macérât de calendula (adoucissant, assouplissant)
  • 20% de gel d’aloe verra (hydratant, apaisant)
  • 10  gtt d’huile essentielle de camomille romaine (facultatif)

Préparation :

  • Mélanger les ingrédients dans un flacon pompe propre et sec.

Et c’est tout. Le mélange est liquide, et il faudra secouer le flacon avant chaque usage, mais vous pouvez l’utiliser comme un gel douche classique, sauf qu’il hydrate et nourri la peau mieux que ça 🙂

Renard argenté

Macérât de calendula (souci)

Macérât de calendula

J’avais semé cette année des graines de souci des jardins, dans l’idée de cueillir les fleurs pour en faire un macérât. J’avais oublié un détail : ça attire tous les pucerons (qui au moins pendant ce temps ne se baladent pas sur mes autres plantes). ça et un coup de chaud pendant nos vacances et je n’avais guère que quelques fleurs utilisables…

Du coup, tant pis, ce sont des fleurs de calendula séchées (bio et prises dans une herboristerie) que j’utilise pour faire ce macérât (aparté : j’utilise indifféremment les mots calendula ou souci, c’est la même plante, mais j’aime bien le mot calendula ^.^)

Ses propriétés sont apaisantes et très utiles en hiver : cicatrisant, anti-inflammatoire, idéal pour les peaux sèches et rugueuses (comme les mains, pommettes et arrête du nez en hiver), j’ai renforcé ses propriétés avec une huile d’abricot (assouplissante, tonifiante, émolliente, en plus d’un effet bonne mine), avec aussi l’espoir que l’odeur d’abricot l’emporte sur celle du souci (j’ai déjà essayé avec de l’huile d’amande douce mais l’odeur est moins agréable).

Ingrédient :

  • Fleurs de calendula séché
  • Huile de noyau d’abricot (ou amande douce, ou olive, ou un mélange)

Préparation :

Le mode de préparation est très simple :

  • Dans un bocal en verre stérilisé et bien sec, mettre autant de fleurs de souci séchées que voulu, et recouvrir d’huile d’abricot et fermer le bocal.
  • Laisser macérer 1 mois (pas nécessairement au soleil, je préfère laisser macérer plus longtemps à l’ombre pour ne pas faire vieillir trop vite l’huile de base).
  • Filtrer et mettre dans un autre bocal tout aussi stérilisé et sec que le premier.

A utiliser pur ou en mélange par la suite, l’huile se conserve bien (même DLC que sur le flacon d’huile que vous avez utilisé à la base) sans ajout de conservateur.

 

 

Renard argenté

Sérum aux dix plantes

 

Sérum aux dix plantes

Cela faisait un moment que je guettais les produits de Make It Beauty : des huiles rares, des matières premières nobles, un packaging très sympa… l’excuse de la fête des mères a fait le reste puisque j’ai concocté pour ma mère un sérum « aux dix plantes » bourré d’actifs pour prendre soin des peaux matures et / ou sensibles (c’est à dire que je m’en suis fait un pour moi aussi ^.^). Tous mes produits ne viennent pas de cette jolie boutique (dont le catalogue s’étoffe peu à peu, j’ai hâte de voir arriver les hydrolats !), mais en ce qui concerne l’huile de pomme vierge et d’hibiscus, je n’en ai trouvé qu’ici. Elles sont un peu « chères », dans l’absolu (pour la qualité et de la matière, et du packaging, c’est justifié), mais vu tout ce que j’ai mis comme huiles précieuses et rares (et bio !) dans ce sérum, on arriverait sur le marché à un flacon de 30ml coûtant 98€ au moins… ça vaut la peine d’investir un peu dans de belles matières premières et de réaliser les soins soi-même 🙂

Ingrédients :

  • 20ml d’huile de rose musquée (régénérant cutané et anti-âge)
  • 20ml d’huile d’argan (nourrissant, régénérant, restructurant)
  • 20ml d’huile de pomme vierge (revitalisante et protectrice)
  • 20ml d’huile d’hibiscus (adoucissante , sébo-régulatrice et anti-âge)
  • 20ml d’huile d’amande douce (émolliente, adoucissante, nourrissante)
  • 30 gouttes d’extrait CO2 de grenade (antioxydant)
  • 5 gouttes d’huile essentielles de camomille romaine (adoucissante)
  • 5 gouttes d’huile essentielle  de bois de rose (régénérant, cicatrisant, anti-âge)
  • 5 gouttes d’huile essentielle de géranium d’Egypte (anti-septique et tonique cutané)
  • 5 gouttes d’huile essentielle de rose de Damas (astringeante, anti-âge et cicatrisante)

 

Préparation :

Mélanger tous les ingrédients dans un récipient stérilisé, puis verser en pot.

 

Ce sérum est à réserver aux peaux les plus déshydratées, ou comme soin de nuit en usage pur. J’en ajoute aussi une goutte à mon soin de jour.

Pâte d'argile exfoliante pour le visage

Pâte exfoliante à l’argile rouge et fleur d’oranger

Pâte d'argile exfoliante pour le visage

Mon amie d’enfance, Anne-Sophie, m’a offert des kits de soin de chez mycosmetik, ce qui est très bien vu car j’adore le côté ludique de ces kits, et cela m’a permis de découvrir une boutique que je ne connaissais pas, sur laquelle on peut trouver autant les ingrédients de base pour faire ses propres cosmétiques (bio ou naturel), que ces kits très sympas avec tout ce qu’il faut pour élaborer une recette, y compris le contenant et la jolie étiquette !

Ayant fini mon dernier masque exfoliant, j’ai réalisé cette pâte d’argile à la fleur d’oranger (mon pêché mignon, Anne-Sophie me connaît bien ^^) et à la poudre de noyau d’olive. Et je n’ai presque pas changé la recette originale ! (j’ai juste ajouté l’huile essentielle de camomille, connaissant la réactivité de ma peau aux exfoliants)

Ingrédients :

  • 50g d’argile rouge (purifiante et adoucissante)
  • 7g de poudre de noyau d’olive (exfoliant doux)
  • 10ml d’huile de tournesol
  • 30ml d’hydrolat de fleur d’oranger (adoucissante et tonifiante)
  • 12 gouttes d’huile essentielle de tea-tree (purifiant et tonifiant)
  • 12 gouttes d’huile essentielle de camomille romaine (calmante et anti-irritation)
  • 15 gouttes d’extrait de pépins de pamplemousse
  • 8 gouttes de vitamine E

Préparation :

  • Mélanger à part l’argile avec la poudre de noyau d’olive.
  • Dans un autre bol, mélanger la fleur d’oranger, l’huile de tournesol, les huiles essentiels et les conservateurs naturels.
  • Puis, mélanger les deux préparations ensemble jusqu’à obtention d’une pâte lisse.
  • Verser la préparation dans le petit pot, et il vous en reste assez dans le bol pour une utilisation immédiate !

 

La pâte est à utiliser sur peau mouillée : massez doucement le visage en mouvement circulaires. Si vous avez la peau sensible, n’insistez pas sur les joues et le contour des yeux, mais je suis plutôt contente de cette poudre de noyau d’olive que j’utilise pour la première fois : je n’ai eu aucune rougeur une fois enlevé le masque, même après avoir bien frotté !

Vous pouvez laisser poser une dizaine de minutes pour que la peau profite bien des effets de l’argile et des huiles essentielles, ou rincer immédiatement à l’eau tiède.

Appliquer ensuite un sérum ou une crème hydratante.

En tout cas je suis plutôt convaincue à la fois par la marque et par le masque ! Merci encore Anne-Sophie <3

Gel aloe vera - agrumes

Gelée d’aloe vera aux agrumes pour les cheveux

Gel aloe vera - agrumes

Sur la base d’une recette disparue en cours de migration, voici un gel pour prendre soin des pointes – toujours fragiles surtout sur les cheveux longs, et plus encore quand il fait froid et que les pulls en laine augmentent les frictions. Cela fait maintenant… 8 mois que j’utilise l’aloe vera en soin sur les pointes, et l’effet est nettement visible : beaucoup moins de fourches et de pointes cassées !

Les versions précédentes, je les avais faites avec de l’hydrolat de rose de Damas et de l’huile d’argan (parce que je voulais que le gel soit aussi efficace pour le visage) mais cette fois, pour palier à l’hiver, j’ai fais une version orientée cheveux abimés exclusivement.

Ingrédients :

  • 20 ml d’eau aromatique de citron
  • 15 ml d’eau aromatique de pamplemousse
  • 20 ml d’eau aromatique de yuzu
  • 1 cc de gomme xanthane (gélifiant à froid)
  • 2 cc d’huile de sapote (protection des cheveux secs et abimés)
  • 50 ml de gel d’aloe vera (fortement hydratant et protection contre les agressions extérieures – vent, pulls en laine et sèche-cheveux ^.^ )

Préparation :

  • Dans un petit bécher, mélanger les eaux aromatiques d’agrumes. Si vous n’avez pas les 3 citées (et choisies pour leur parfum seulement), n’importe quel hydrolat pourra être utilisé. Je doute que les pointes de cheveux absorbent bien les propriétés d’un hydrolat, mais l’intérêt d’en mettre est surtout l’hydratation.
  • Ajouter ensuite la gomme xanthane et fouetter jusqu’à obtenir un gel légèrement blanc et surtout homogène (la gomme a tendance à faire des grumeaux sinon).
  • Faire fondre l’huile de sapote au bain marie et ajouter 2 cc à la gelée d’agrumes. Bien mélanger de nouveau, au fouet, pour répartir l’huile dans tout le mélange. L’intérêt d’ajouter une huile est d’une part, de nourrir les pointes, et d’autre part, de favoriser l’hydratation de ces mêmes pointes (de la même façon que pour le visage, on applique d’abord un hydrolat avant de mettre un sérum).
  • Ajouter ensuite le gel d’aloe vera, fouetter de nouveau pendant une ou deux minutes, avant de transvaser dans un flacon pompe.

J’utilise ce gel après le shampoing, sur cheveux humides mais essorés, en en mettant quelques pression dans mes mains et en frottant délicatement les pointes. Il n’est pas utile de rincer et le gel peut aussi être utilisé sur cheveux secs.

Soin en poudre pour cheveux

Soin en poudre pour les cheveux

Soin en poudre pour cheveuxToujours dans le kit « Spa à la maison », le dernier soin que j’ai réalisé est une poudre simple, à mélanger avec de l’eau, pour faire un masque pour les cheveux, qui les fortifie tout en apaisant le cuir chevelu.

Soin en poudre

Ingrédients :

  • 2 parts de poudre de henné neutre (renforçant capillaire, apaisant et assainissant pour le cuir chevelu) (le henné neutre ne teint pas du tout les cheveux, à l’avantage des autres)
  • 1 part d’argile verte (nettoyante, absorbe le sébum)
  • 1 part de poudre d’ortie piquante (fortifiante, anti-chute)
  • 1/2 part de poudre de racine de pivoine (apaisante pour le cuir chevelu)
  • Quelques gouttes d’huile essentielle de cèdre de l’Atlas (tonifiante)
  • Quelques gouttes d’huile essentielle de Bay Saint Thomas (anti-pelliculaire, anti-chute)

 

Préparation :

Tout mélanger !

La poudre peut se conserver indéfiniment ainsi, il suffit ensuite de préparer le masque.

Masque au henné

Ingrédients pour 1 masque :

  • 1 à 2 cs de poudre de soin
  • De l’eau minérale (ou un hydrolat choisi pour ses propriétés : sauge pour les cheveux bruns, citron pour la brillance, ortie pour fortifier…)
  • Facultatif : 1 cs de yaourt (le henné peut assécher les cheveux, s’ils sont fins, le yaourt cassera cet effet tout en hydratant la fibre capillaire)
  • Facultatif : 1 cc de miel (nourrissant)

 

Préparation

  • Faire chauffer l’eau avant de la verser petit à petit sur la poudre pour obtenir une pâte, plus ou moins épaisse si l’on rajoute ensuite du yaourt et du miel.
  • Mélanger ensemble, puis appliquer en massage sur tout le cuir chevelu jusqu’aux pointes (le faire au dessus de la baignoire ou de la douche).
  • Pour un soin optimal, s’enrubanner la tête dans du cellophane – la chaleur corporelle diffusera mieux les actifs.
  • Laisser poser une vingtaine de minutes, puis rincer abondamment et laver avec un shampoing normal.

 

Pour les besoins du cadeau, j’ai stocké la poudre dans un petit bocal suédois (njüt njüt !), et imprimé le mode opératoire sur un papier cartonné, glissé dans le pot.

Chocolats exfoliants

Chocolats exfoliants

Chocolats exfoliantsParmi les recettes perdus lors de la migration à l’arrache, ces petits chocolats exfoliants, dans le panier « Spa à la maison » de Maman 🙂 Encore une recette simple, tout étant dans les ingrédients de qualité.

 

Ingrédients :

  • 1 mesure de beurre de cacao brut
  • 1/2 mesure de beurre de karité
  • 1 mesure de sucre (de canne, en l’occurrence)

 

Préparation :

Faire fondre au bain-marie le beurre de cacao avec le beurre de karité. Ajouter le sucre ensuite, et couler dans des moules (en silicone, pour un démoulage simplifié).

 

Application :

Sous la douche, sur peau humide.

Préparation pour bain de vapeur aux plantes

Préparation pour bain de vapeur aux plantes

Préparation pour bain de vapeur aux plantesInclu dans le kit de Noël « Spa à la maison » de maman, et présenté dans un HEMSMAK d’Ikea, ceci n’est pas une infusion (même si rien ne s’y oppose ^.^) mais un mélange pour bain de vapeur. Orienté visage (car il est difficile de transformer la salle de bain en vrai hammam), j’ai choisi des plantes bénéfiques pour les peaux matures et mixtes.

Les bains de vapeur sont un moyen très simple de nettoyer la peau : en dilatant les pores, la peau élimine les impuretés. Le mélange d’herbes est simplement à faire infuser dans un bol d’eau bouillante.

Les herbes peuvent varier en fonction des besoins, bien entendu.

Ingrédients :

  • Camomille (adoucissante et anti-âge)
  • Rose (réparateur et anti-âge)
  • Sauge (purifiant)
  • Romarin (purifiant)
  • Zeste de pamplemousse et orange séchés
  • Verveine
  • Cannelle moulue (avec parcimonie, les épices peuvent être agressifs pour la peau)

 

Mode d’emploi :

  • Verser l’eau bouillante dans un bol, et mettre une poignée d’herbes dedans. Se placer au-dessus du bol avec une serviette sur la tête, pour emprisonner la vapeur, et rester ainsi 5 minutes environ.
  • Procéder ensuite à un léger gommage, puis appliquer un soin hydratant.

 

Attention, si l’on a une peau fine, sensible ou sujette à la couperose, mieux vaut éviter ce genre de soin (ou le pratiquer anecdotiquement, après avoir appliqué un soin ou une huile protectrice).

Sérum rose argan

Sérum rose – argan

Sérum rose argan

Recette perdue en cours de migration, mais que j’ai déjà fait tellement de fois que je m’en souviens par coeur. La simple association de deux des huiles les plus puissantes que j’ai utilisée, en symbiose pour protéger la peau de la déshydratation, des rides et des signes de l’âge (qui finiront par venir, mais le plus tard possible !).

Ingrédients :

  • 1/3 d’huile de rose musquée (cicatrisante, régénérante, anti-oxydante)
  • 2/3 d’huile d’argan (éventuellement macérée avec de la vanille au préalable) (nourrissante, protectrice, réparatrice, anti-âge)
  • Quelques gouttes d’huile essentielle de rose de Damas (astringente, tonique et régénérante)
  • Quelques gouttes d’huile essentielle de camomille (facultatif, mais pour les peaux sensibles elle est calmante et cicatrisante)
  • Quelques gouttes d’extrait d’acanthe sauvage (cicatrisant et régénérant)

Préparation :

Mélanger. Si l’on n’a pas les huiles essentielles et l’extrait d’acanthe sauvage, on peut tout à fait s’en passer : les huiles végétales sont déjà une très bonne base.

 

Application :

Quelques gouttes sur le visage le matin et le soir, en tout cas pour moi qui ai une peau ayant tendance à tirailler. Je la met après avoir appliqué de l’hydrolat (ou tout autre hydratant).

Ce sérum est un régal, très fin et rapidement absorbé, mais très protecteur (même si par temps froid j’ai tendance à ajouter une crème par dessus le jour, ou du beurre de coco le soir). Il est vraiment rentré dans ma routine, et la macération des gousses de vanille dans l’huile d’argan lui donne une odeur terriblement gourmande <3

Je crois que c’est une des recettes les plus satisfaisantes : après avoir regardé les prix des sérums sur le marché (je ne parle même pas des sérum bio !), où les proportions d’huile de rose et d’argan sont ridicules et où on trouvera plutôt de l’huile d’amande douce qu’autre chose… ça vaut le coup d’investir un peu dans une bonne huile d’argan et de rose !