Renard argenté

Biscuits citron-amandes – version Saint Valentin

La Saint Valentin n’était qu’une excuse pour faire du bricolage et des biscuits avec un air italien – parfumé au citron et aux amandes 🙂 Et il est encore temps de s’y mettre avant ce soir !

La recette est assez simple et peu importe quelle forme vous donnerez à vos biscuits. En l’occurence, j’ai choisi le très original coeur, et bricolé de petites étiquettes pour accrocher aux biscuits.  Le concept est réutilisable pour des anniversaires, des fêtes des mères ou des fêtes des pères, bien entendu, ou simplement en cadeau gourmand parce qu’on a envie 🙂

Ingrédients (pour une quarantaine de biscuits) :

  • 120g de beurre mou
  • 120g de sucre de canne
  • 1 oeuf
  • 10cl d’huile d’olive au citron (que je fais moi-même, il suffit de laisser macérer des écorces sèches de citron dans de l’huile d’olive).
    A défaut, 10cl d’huile d’olive et 3 gouttes d’huile essentielle de citron font aussi l’affaire, ou encore un zeste de citron bio.
  • 50g de poudre d’amandes
  • 350g de farine
  • 1/2 sachet de levure chimique

Préparation :

  • Travailler le beurre avec le sucre jusqu’à obtenir un mélange mousseux.
  • Battre l’oeuf avec l’huile et ajouter petit à petit au beurre, en incorporant bien.
  • Verser ensuite la poudre d’amande, puis la farine mélangée à la levure, jusqu’à obtenir une pâte épaisse et légèrement friable.
  • Etaler la pâte sur 1 bon centimètre d’épaisseur et découper vos biscuits à l’emporte pièce. Percer un petit trou avec un cure dent pour passer plus tard le fil.
  • Enfourner 10 minutes à 180°C.

Pendant ce temps, vous pouvez imprimer les étiquettes en téléchargeant le fichier ici : Croque moi. Découpez les, et percer un petit trou à l’aide d’une aiguille pour faire passer le fil.

Une fois les biscuits refroidis, il ne vous reste plus qu’à accrocher les étiquettes aux petits coeurs, et à mettre le tout dans une jolie boîte à offrir !

Renard argenté

Baume ultra nourrissant au karité

Ayant épuisé toutes les crèmes corporelles que j’avais en stock, je suis repassée à la confection de cosmétique maison pour nourrir et hydrater ma peau ultra sèche. J’ai choisi un mélange de beurre de karité et de monoï avec de l’huile d’amande douce et de rose musquée. Le karité est bien connu pour son aspect nourrissant, le monoï est un macérat sur une base d’huile de coco, que j’utilise aussi beaucoup pour ses propriétés hydratantes et lissantes (et qui là en plus sent l’été ^^). L’huile d’amande douce quant à elle est émolliente et assouplissante (et évite donc que la peau ne « croute » sous l’effet du froid), et l’huile de rose musquée quant à elle va lutter contre les irritations (eczéma, couperose et autres effets glamour des températures polaires). Le karité, la rose et l’amande sont aussi connues pour lutter contre les vergetures, ce qui n’est pas inutile quand on a une circulation sanguine pourrie et une peau bien sèche ^.^

Enfin, le beurre de cacao est là surtout pour solidifier l’ensemble et en faire un vrai « beurre », même si ses atouts en terme de protection de la peau ne sont pas négligeables. J’ai utilisé ici la version filtrée (blanche) du cacao, pour rester sur un baume blanc et ne pas casser l’odeur du monoï, mais du beurre de cacao non filtré est tout à fait utilisable aussi.

Ingrédients :

  • 30g de beurre de karité
  • 30g de macérât de monoï
  • 15g d’huile de rose musquée
  • 15g d’huile d’amande douce
  • 5g de beurre de cacao

Préparation :

  • Faire fondre le beurre de karité, de cacao et de monoï au bain marie.
  • Verser dans un contenant et ajouter les huiles, bien mélanger avant de mettre au frigo quelques heures pour laisser figer le baume.

Le baume reste crémeux mais ne fond pas immédiatement dans les mains, ce qui laisse le temps de s’en tartiner allègrement.

Il peut aussi être utilisé en couche épaisse pour un masque en cas d’urgence grand froid – en ce cas laisser poser 15 ou 20 minutes sur une peau propre et humidifiée (avec de l’eau de rose par exemple), avant d’enlever l’excédent.

 

Renard argenté

Marmelade d’oranges amères

Comme promis, après la confiture de citron et la marmelade de trois agrumes, voici la recette de la marmelade d’oranges amères. C’est la saison actuellement, et la saveur de cette marmelade est incomparable avec celle d’orange douce (très bonne au demeurant mais sans ce côté corsé qui accompagne à merveille les scones et les pancakes ^.^).

Ici la préparation se fait en trois jours (voire 4), afin de bien confire les écorces. J’insiste mais il faut bien entendu des oranges bio si on ne veut pas déguster un concentré de pesticides. J’ai suivi les proportions données par la recette originale, ce qui donne beaucoup de pots de confitures – une bonne douzaine ! Vous pouvez allègrement diviser les proportions par deux et avoir quand même un stock pour l’année 🙂

Ingrédients :

  • 1.5kg d’oranges amères (soit une douzaine de fruits)
  • 2 citrons
  • 25dl d’eau (2dl par fruit), soit 2.5L 😉
  • 3kg de sucre (et ce n’est pas trop, sinon la marmelade serait vraiment très très amère).

Préparation :

Jour 1 : 

  • Presser les oranges et les citrons au presse agrumes. Garder les pépins et les mettre dans un nouet qui servira à faire prendre la confiture.
  • Couper les pelures, grossièrement ou finement selon votre goût. Si l’écorce semble épaisse, avec beaucoup de peau blanche, enlever grossièrement cette épaisseur au petit couteau.
  • Verser les morceaux d’écorce dans le jus et laisser macérer une nuit (avec le nouet).

Jour 2 :

  • Porter à ébullition pendant 1 heure à découvert, puis laisser de nouveau macérer une nuit.

Jour 3 :

  • Verser les 3kg de sucre, laisser se dissoudre pendant 3 heures.
  • Puis porter de nouveau à ébullition pendant 1 heure en remuant de temps en temps. La confiture prend une couleur ambrée. Quand elle est assez cuite, mettre en pots stérilisés.

Cette dernière étape peut aussi être réalisée le 4e jour, si on rentre trop tard du travail pour tout faire dans la soirée 😉