Renard argenté

Tourte au boeuf et aux rognons – Steak and Kidneys Pie

« Harry had just finished telling Ron what had happened when he’d left the grounds with Professor McGonagall. Ron had a piece of steak and kidney pie halfway to his mouth, but he’d forgotten all about it. »

Harry Potter and the Philosopher’s Stone – Chapter 9 (The Midnight Duel)

Dans le repas Harry Potter de ma petite soeur, j’ai commencé par vous présenter le dessert – le strudel de Queenie – parce que je n’avais pas pu faire de photo bien éclairée pour la tourte au boeuf et aux rognons (et même aujourd’hui, vu le temps pourri…).

Je suis partie d’une recette de mon bouquin Simply british !, la seule modification apportée étant que j’ai utilisé une pâte brisée plutôt que feuilletée (en me basant sur mes souvenirs culinaires d’Ecosse cet été ; j’avais goûté à ce plat dans un joli pub de Glannis et la pâte ressemblait plutôt à une pâte brisée, quoi qu’avec moins de beurre de mémoire). Bon, l’autre modification n’est que de « forme » parce que j’ai utilisé une plaque à muffins pour faire des tourtes individuelles, plutôt que d’en faire de grandes, c’est plus joli à présenter 🙂

Attention, c’est un plat long à préparer ; mais là encore, on peut tout à fait préparer la « farce » à l’avance (vu qu’elle doit cuire deux heures…) et faire l’assemblage au dernier moment pour avoir une croûte croustillante. Il est tout à fait possible aussi de les faire réchauffer 10/15 minutes au four avant de servir, mais on perd du croquant.

Ingrédients (pour 12 portions) :

  • 750g de boeuf à braiser (gîte)
  • 250g de rognon d’agneau
  • 2 oignons finement émincés
  • 2cs de farine
  • 1,5L de bouillon de boeuf
  • 3cs d’huile d’olive (ou de graisse de boeuf, originellement)
  • 1 bouquet de persil
  • 3 rouleaux de pâte brisée (si vous voulez faire des portions individuelles ; si vous recouvrez plutôt un plat à tourte, en ce cas 1 rouleau suffit)
  • 1 oeuf
  • sel, poivre.

Préparation :

  • Préchauffer le four à 150°C.
  • Faire revenir les oignons dans l’huile d’olive, puis réserver.
  • Couper le boeuf en cubes de 2 cm. Dégraisser les rognons (j’ai demandé au boucher de les préparer pour moi ^.^) et les couper eux aussi en dés de 2cm.
  • Dans un saladier, mettre 2cs de farine avec le sel et le poivre et rouler la viande dedans pour l’enrober de farine.
  • Faire chauffer de l’huile d’olive dans une grande casserole et y faire revenir la viande jusqu’à ce qu’elle soit bien saisie. Ajouter alors les oignons, le bouquet de persil émincé et recouvrir de bouillon de boeuf.
  • Saler, poivrer et porter à ébullition.
  • Verser ensuite dans un plat passant au four, le couvrir et le placer au four pendant 2 heures. Eventuellement ajouter du bouillon si cela manque.
  • Pendant ce temps, foncer les empreintes à muffins avec la pâte brisée.
  • Quand la viande est cuite, la sortir du four et laisser refroidir.
  • Puis, verser la garniture dans les empreintes à muffins, ou dans un plat à gratin.
  • Recouvrir ensuite de pâte brisée. Faire une cheminée au milieu pour laisser la vapeur s’échapper.
  • Décorer avec les chutes de pâte, battre l’oeuf et dorer la pâte avec.
  • Préchauffer le four à 200°C, et laisser cuire les tourtes une bonne trentaine de minutes, jusqu’à ce qu’elle soient bien dorées.

Servir chaud avec de la purée de pois cassé pour une version « Chaudron Baveur », ou une salade pour une version plus légère 🙂

 

Renard argenté

Sablés aux jaunes d’oeufs – biscuits de Noël

Ces sablés sont une recette que je fais systématiquement après les étoiles à la cannelle, pour ne pas gaspiller les jaunes d’œufs qui restent 🙂 La pâte se découpe à l’envie, mais cette année j’ai fais des genre de poinsettia pour utiliser aussi le glaçage qui me restait – après l’avoir coloré en rouge et en jaune.

Ingrédients :

  • 200g de beurre
  • 100g de sucre
  • 3 jaunes d’œufs
  • 1 pincée de fleur de sel
  • le zeste d’un citron (ou d’orange, ou rien du tout).
  • 320g de farine
  • un reste de glaçage royal (mélange de blanc d’œuf et de sucre glace) ou du beurre

Préparation :

  • Laisser ramollir le beurre à température ambiante, puis le mélanger au sucre, aux jaunes d’œufs battus, sel et zeste. Travailler à la cuillère en bois jusqu’à obtenir une pommade.
  • Ajouter alors la farine et malaxer jusqu’à obtenir une pâte souple.
  • Découper à l’emporte pièce. Si vous n’utilisez pas de glaçage royal, dorer au beurre fondu.
  • Enfourner 10 minutes à 220°C.
  • Si vous utilisez un glaçage royal, recouvrir les biscuits une fois refroidis de glaçage et laisser sécher quelques heures.

 

Renard argenté

Étoiles à la cannelle – biscuits de Noël

Autre fournée de biscuits de Noël alsaciens, les étoiles à la cannelle, après les spritz aux amandes. Ces biscuits sont parmi mes tous préférés avec les leckerlies (sorte de pain d’épices avec des agrumes confits) ; faciles à faire eux aussi, ils nécessitent cependant plus de temps car on laisse sécher le glaçage pendant au moins 3 heures, voire toute une nuit. Mais cela en vaut vraiment la peine et vu le prix de ces biscuits, autant les faire soi-même en grandes fournées (quand on aime, on n’en a jamais assez !).

J’avoue ne plus savoir d’où vient l’original de la recette car je l’ai copiée sur une fiche et glissée dans mon coffret de recettes préférées…

Ingrédients :

  • 3 blancs d’œufs (dont un pour le glaçage)
  • 320g de sucre glace (dont 170 pour le glaçage)
  • 300g de poudre d’amandes
  • 3cc de cannelle en poudre

Préparation :

  • Faire torréfier la poudre d’amande au four (la poudre ne doit pas brunir).
  • Battre deux blancs en neige, en ajoutant petit à petit le sucre glace : on doit obtenir un bec lisse et luisant.
  • Ajouter ensuite la poudre d’amandes et la cannelle en plusieurs fois, tout en amalgamant délicatement avec une spatule en bois.
  • On obtient une pâte mousseuse et aérienne.
  • Sur une plaque à pâtisserie, déposer une feuille de papier sulfurisé et saupoudrer de sucre glace.
  • Y étaler la pâte sur 1cm d’épaisseur, et découper des étoiles à l’emporte pièce (tremper l’emporte-pièce dans l’eau froide pour avoir des formes plus nettes).
  • Réaliser ensuite le glaçage royal, en mélangeant un blanc d’œuf avec 170g de sucre glace et quelques gouttes de jus de citron.
  • Étaler le glaçage sur les étoiles, puis laisser sécher au moins 3 heures, voire toute une nuit.
  • Enfourner ensuite une dizaine de minutes à 150°C, en surveillant bien que le glaçage reste blanc.
  • Laisser refroidir avant de mettre dans une boîte à gâteau hermétique.

Il vous reste maintenant trois jaunes d’œufs (et probablement du glaçage), de quoi faire des sablés assortis !

 

 

Renard argenté

Le Strudel de Queenie – Les Animaux Fantastiques

Pour une fois j’ai pu fêter l’anniversaire de ma petite soeur en vrai, et pour l’occasion, je lui ai concocté un repas « Harry Potter » de l’entrée au dessert ! Après la soupe à l’oignon de Kreatur, la tourte au boeuf et aux rognons comme à Poudlard et sa purée de pois cassés du Chaudron Baveur, le dessert était… le strudel de Queenie, dans Fantastic Beasts.

Pour ce jour spécial, voici la recette, réalisée de mémoire pour les ingrédients en me fiant à mes souvenirs culinaires d’Autriche, et d’après le film pour le visuel !

Ingrédient :

  • Une pâte feuilletée de qualité à étaler
  • Une dizaine de petites pommes rouges
  • Du beurre
  • 100g d’amandes effilées ou en poudre
  • 2 bonnes poignées de raisins secs
  • 5cs de kirch
  • 5cs de sucre à la cannelle (ou 5cs de sucre et 2cc de cannelle en poudre)
  • Du sucre glace
  • 1 oeuf

Préparation :

Il est possible de préparer à l’avance la garniture, ce qui permet de profiter un peu plus des invités le jour J.

Pour la garniture :

  • Faire gonfler les raisins dans un mélange d’eau chaude et de kirch pendant une heure.
  • Peler les pommes, en réservant trois belles pelures rouges pour réaliser les petites roses qui seront sur le gâteau. Les couper grossièrement en dés après les avoir épépinées.
  • Faire chauffer le beurre dans la poêle et faire revenir les pommes jusqu’à ce qu’elles soient fondantes. Ajouter ensuite les raisins (avec leur marinade), les amandes et le sucre à la cannelle, jusqu’à ce que l’eau se soit évaporée.
  • Pendant ce temps former les roses de pomme en les enroulant sur elles-mêmes et en les piquant avec un cure-dent pour les tenir en place.

Pour la pâte :

  • Etaler la pâte feuilletée au fond de votre plaque à pâtisserie. Découper une longue bande de pâte, la diviser en trois sections et former une longue tresse (elle devra être coupée en deux et entourer les extrémités du strudel). Réétaler la pâte feuilletée pour rattraper le bout manquant.
  • Au centre, verser le mélange de pommes, refermer la pâte bord sur bord. Retourner le « boudin » de façon à ce que la jonction soit sur le dessous du strudel.
  • Fermer les bords, puis entourer les deux extrémités avec les tresses de pâte feuilletée.
  • Dorer au jaune d’oeuf, puis piquer les trois roses de pomme au milieu (faire un petit trou pour les faire tenir).
  • Enfourner 30 à 40 minutes à 180°C.

Servir encore chaud saupoudré de sucre glace.

Et encore joyeux anniversaire petite soeur !

Renard argenté

Biscuits de Noël – Spritz aux amandes

Les alsaciens ont une profusion de recettes de biscuits de Noël (ça s’écrit « bredle », « bredele », « braedele », « bradala », « bradele » et la façon de prononcer est tout aussi variable que l’orthographe. Donc on dit des biscuits de Noël, au mois tout le monde comprend) assez impressionnante (et pas toujours prononçable 😀 ), certaines très compliquées, d’autres assez simples à réaliser. Les spritz font partie de la deuxième catégorie. Normalement la pâte est passée au hachoir à viande, mais à défaut, une poche à douille avec une douille cannelée fait très bien l’affaire pour former les biscuits.

Ingrédients :

  • 200g de beurre
  • 120g de sucre
  • 2 oeufs
  • 40g d’amandes en poudre
  • 1/2cc de cannelle
  • 120g de farine complète
  • 100g de farine blanche T55

Préparation :

  • Couper le beurre en dés et le faire ramollir  à l’avance.
  • Torréfier la poudre d’amande au four (c’est facultatif mais cela renforce le goût des amandes si on ne les réduit pas soi-même en poudre ou qu’on n’a pas des amandes de qualité suprême. Généralement en supermarché on ne trouve que de la poudre d’amandes de Californie, autant dire qu’elle n’a aucun goût). Attention, la poudre doit légèrement colorer mais pas brunir !
  • Pendant ce temps, mélanger le beurre au sucre et aux oeufs. Fouetter pour obtenir un mélange homogène.
  • Incorporer ensuite avec une cuillère en bois les farines, la cannelle et les amandes. La pâte reste un peu collante et grumeleuse.
  • Si vous avez un hachoir à viande, passer la pâte dans le hachoir et dresser sur une plaque tapissée de papier sulfurisé. Sinon, dresser avec une poche à douille cannelée.
  • Le plus simple est de faire de longs boudins que l’on coupera ensuite avec un petit couteau trempé dans l’eau froide.
  • Faire ensuite cuire à 180°C, entre 10 et 15 minutes selon la puissance du four.
  • Laisser refroidir puis stocker dan une boîte hermétique (de préférence pas à proximité de pain d’épices, ça fait ramollir les spritz ^.^)

Les variantes sont assez faciles à imaginer : remplacer la poudre d’amande par de la poudre de noisette, ou  ajouter des pépites de chocolat dans la pâte, ou tremper les spritz dans du chocolat fondu. Mais là c’est la version simple, après tout !

Renard argenté

Velouté de chou-fleur au chèvre et à l’orange

Velouté de chou-fleur au chèvre

J’avais un chou-fleur dans mon panier fermier, des oranges bios, du fromage de chèvre dans mon frigo… et la recette du Velouté de chou fleur, fromage de chèvre et zestes d’oranges de chez Papille et Pupilles sous le nez ! L’idée d’un velouté de chou-fleur au chèvre était intrigante, et j’ai poussé l’aventure jusqu’à ajouter de vrais zestes d’oranges dans la soupe, avec une pointe de curry pour réchauffer le tout (en gros, je n’ai pas suivi la recette à lettre, comme d’habitude).

Et bien, c’est surprenamment délicieux ! A refaire encore et encore, y compris en plat « chic » de fête car ce velouté de chou-fleur est d’un joli blanc, et les zestes d’oranges ajoutent du peps 🙂

Ingrédients (pour 4 bols) :

  • 1 belle tête de chou-fleur (la mienne faisait 750g)
  • 200g de fromage de chèvre frais (des palets pour moi)
  • le zeste frais d’une orange bio
  • 1/2L de bouillon de poule
  • du lait
  • 1cc de curry, sel et poivre

Préparation :

  • Détailler le chou-fleur en fleurette et cuire soit à l’eau, soit à la vapeur.
  • Si la cuisson est à l’eau, jeter l’eau de cuisson (cela amoindrira le goût du chou)
  • Préparer le bouillon de poule (1 cube de bouillon déshydraté pour 1/2L d’eau chaude), verser sur le chou-fleur.
  • Ajouter le fromage de chèvre, du lait pour compléter le niveau de liquide, les épices et le zeste d’orange (moins quelques filaments pour la décoration).
  • Porter à léger bouillon puis mixer le tout.
  • Servir votre joli velouté avec quelques zestes pour décorer.
Renard argenté

D.I.Y. * Suspensions étoiles et cœurs en tissu pour le sapin

Suspension étoile et coeur sapin

Bientôt l’Avent et le moment de décorer le sapin de Noël ! Je sais qu’il est très facile de trouver des décorations en magasins, mais j’avais envie de bricoler moi-même quelques suspensions dans des chutes de tissus (j’en ai un stock incommensurable à la maison), en formes de cœurs et d’étoiles.

Pour le patron, il est tout bête : merci Powerpoint ^.^ Vous pouvez néanmoins imprimer celles-ci :

Etoiles et cœurs pour sapin

Matériel :

  • Des chutes de tissus. D’expérience, mieux vaut un tissu un peu raide, j’ai testé avec un satin de soie, c’est plus compliqué pour les formes d’étoiles car le tissu glisse.
  • Du ruban (je récupère toujours ceux des vêtements, pulls ou t-shirt ^^)
  • De la ouate pour rembourrer les formes

Réalisation :

  • La réalisation, quoi qu’un peu longue dans sa préparation, est extrêmement simple encore ! J’ai découpé mes formes d’étoiles et de cœurs sur un patron, reporté le tout sur mon tissu en double à chaque fois (un devant, un derrière), et découpé le tout au ciseau cranteur.
  • Il suffit ensuite de couper le ruban à la taille voulue. Puis de superposer une face en tissu (l’endroit doit être à l’intérieur du « sandwich » ^^), le ruban replié (il doit rester dans l’intérieur du sandwich aussi, ne laisser ressortir que 5mm), puis la seconde face du tissu (attention encore, l’endroit reste à l’intérieur). On épingle le tout.
  • C’était la partie la plus longue. Ensuite, on coud bord à bord à la machine en laissant quelques cm ouverts, pour pouvoir retourner les formes sur l’endroit et les rembourrer.
  • Attention à bien repousser les bouts des branches des étoiles, rembourrer de ouate, et fermer ensuite au point invisible l’ouverture restante.

En plus du plaisir de les faire soi-même, on recycle du tissu, du ruban, et au moins on a les couleurs qu’on veut ! 🙂

Il va de soit que ces jolies formes peuvent être déclinées en guirlandes et mobiles, il suffit de varier les accroches !