Renard argenté

Ecosse – Edimbourg

L’Ecosse est, pour nous, un pays dont on n’est pas revenu indemne… On s’était jurés de ne pas retourner sempiternellement sur les mêmes destinations mais ce fut un tel coup de coeur qu’un deuxième voyage sera nécessaire… En 2014, nous y avons passé une petite semaine, dont quatre jours dédiés uniquement à Edimbourg – ce qui est largement le temps nécessaire pour découvrir la ville tranquillement, visites incontournables et balades shopping incluses (pour le shopping nous conseillons « The Woollen Mill and Marchbrae », sur le Royal Mile, tenu par James Innes-MacLeod : le patron est adorable comme tout, les kilts sont de superbe qualité, et c’est là que nous avons eu nos coups de coeurs respectifs pour les tartans : le Blackwatch pour mon compagnon, le Isle of Skye pour moi).

Voici une petite balade sur une (toute) (petite) sélection de photos prises sur place, en attendant de nouvelles !

Renard argenté

Sérum aux dix plantes

 

Sérum aux dix plantes

Cela faisait un moment que je guettais les produits de Make It Beauty : des huiles rares, des matières premières nobles, un packaging très sympa… l’excuse de la fête des mères a fait le reste puisque j’ai concocté pour ma mère un sérum « aux dix plantes » bourré d’actifs pour prendre soin des peaux matures et / ou sensibles (c’est à dire que je m’en suis fait un pour moi aussi ^.^). Tous mes produits ne viennent pas de cette jolie boutique (dont le catalogue s’étoffe peu à peu, j’ai hâte de voir arriver les hydrolats !), mais en ce qui concerne l’huile de pomme vierge et d’hibiscus, je n’en ai trouvé qu’ici. Elles sont un peu « chères », dans l’absolu (pour la qualité et de la matière, et du packaging, c’est justifié), mais vu tout ce que j’ai mis comme huiles précieuses et rares (et bio !) dans ce sérum, on arriverait sur le marché à un flacon de 30ml coûtant 98€ au moins… ça vaut la peine d’investir un peu dans de belles matières premières et de réaliser les soins soi-même 🙂

Ingrédients :

  • 20ml d’huile de rose musquée (régénérant cutané et anti-âge)
  • 20ml d’huile d’argan (nourrissant, régénérant, restructurant)
  • 20ml d’huile de pomme vierge (revitalisante et protectrice)
  • 20ml d’huile d’hibiscus (adoucissante , sébo-régulatrice et anti-âge)
  • 20ml d’huile d’amande douce (émolliente, adoucissante, nourrissante)
  • 30 gouttes d’extrait CO2 de grenade (antioxydant)
  • 5 gouttes d’huile essentielles de camomille romaine (adoucissante)
  • 5 gouttes d’huile essentielle  de bois de rose (régénérant, cicatrisant, anti-âge)
  • 5 gouttes d’huile essentielle de géranium d’Egypte (anti-septique et tonique cutané)
  • 5 gouttes d’huile essentielle de rose de Damas (astringeante, anti-âge et cicatrisante)

 

Préparation :

Mélanger tous les ingrédients dans un récipient stérilisé, puis verser en pot.

 

Ce sérum est à réserver aux peaux les plus déshydratées, ou comme soin de nuit en usage pur. J’en ajoute aussi une goutte à mon soin de jour.

Renard argenté

Sirop de Mémée Guite (et sa confiture)

Sirop et confiture de fraiseMise à jour d’un vieil article, voici une recette qui me vient de mon arrière-grand-mère, qu’on peut décliner avec des framboises, des fraises ou avec des mûres, ou avec les trois 🙂 Ce sirop se réalise en trois jours, même si en réalité vous n’avez pas grand chose à faire. C’est une recette économique, car même avec 500g de fruits, on fait 1 bouteille de sirop et deux pots de confiture – le seul frein à l’achat peut être le prix des fruits si vous n’avez pas la chance d’avoir un jardin…

Ingrédients :

  • 1kg de fruits
  • 1L d’eau
  • 1kg de sucre
  • le jus de 2 citrons (ou 25g d’acide salicylique)

Préparation du sirop :

  • Le premier jour, rincer les fruits et les laisser macérer dans l’eau pendant 24h, en ayant ajouté le jus de deux citrons.
  • Le deuxième jour, filtrer le jus (garder les fruits à part, ils sont encore bons pour en faire de la gelée). Ajouter le sucre, mélanger, laisser de nouveau macérer 24h.
  • Le troisième jour, donner un bouillon et écumer avant de mettre en bouteilles.

Préparation de la confiture :

  • Le deuxième jour, après avoir sorti les fruits de l’eau, les peser et ajouter à peu près le même poids en sucre (normalement je met beaucoup moins de sucre dans mes confitures, mais une partie du jus et du sucre du fruit est resté dans l’eau – mettre la même quantité de sucre permet d’exhauster le goût restant).
  • Il est possible d’ajouter quelques feuilles de menthe ou de verveine avec les fraises – de la cardamome avec les mûres – rien avec les framboises parce qu’elles se suffisent en soi ^.^ . En ce cas, il faudra les enlever au moment de mettre en pot, pour ne pas que le goût continue d’infuser jusqu’à consommation de la confiture.
  • Faire cuire jusqu’à ce que la confiture fasse la « nappe » et écumer, avant de mettre en  pots stérilisés.