Lemon curd

Lemon curd (et les étiquettes qui vont avec !)

Lemon curd

La lemon curd est un péché mignon et acidulé, et aisé à réaliser. Parfait pour accompagner les scones, brioches et tartines, mais aussi pour garnir un fond de pâte et réaliser en moins d’une heure de délicieuses tartelettes au citron !

Ma maman m’avait donné, la dernière fois que je l’ai vu, des petits citrons de son citronnier. Assez pour réaliser quelques petits pots de lemon curd, d’après une recette de Penny Holmes et Susan Mallet, dans le petit livre Simply British (livre qui me fourni aussi MA recette de scones et de shortbreads ^.^).

Comme mes citrons étaient tout ce qu’il y a de plus naturel et sans pesticide, j’ai utilisé, tant qu’à y être, du sucre de canne bio, des oeufs bios et du beurre bio (mais l’important c’est surtout les citrons non traités ^.^).

Ingrédients (pour environ 1kg de lemon curd) :

  • 100g de beurre
  • 300g de sucre en poudre
  • 3 gros citrons (ou 6 petits)
  • 4 oeufs légèrement battus

Préparation :

Si vous voulez conserver la lemon curd, stérilisez vos pots et séchez les bien, au préalable.

Zester les citrons finement (d’où l’importance du « non traités »), et en extraire le jus.

Dans une casserole à bain-marie, mettre le beurre (coupé en dés), le sucre, le zeste et le jus des citrons, et laisser cuire jusqu’à ce que le beurre ait fondu, et que le sucre se soit dissout, en remuant avec une cuillère en bois.

Dans un bol à part, battre les oeufs à la fourchette.

Une fois que la préparation au bain-marie est prête, armez-vous d’une petite passoire-tamis, et d’un fouet. Verser les oeufs dans la passoire, au dessus du reste de la préparation, et mélanger ensuite au fouet, sans cesser, pendant une quinzaine de minute : le mélange s’épaissit et devient crémeux (il est important de bien battre le tout sans arrêt pour ne pas que les oeufs fassent des grumeaux).

Verser ensuite dans les pots, ou sur un fond de pâte brisée pour réaliser une tarte au citron.

Etiquettes :

J’ai réalisé de jolies étiquettes, parce que j’aime bien les jolis papiers. Vous trouverez le fichier ci-dessous, que vous pouvez imprimer soit sur du papier autocollant, soit sur du papier bristol 🙂

Lemon Curd

 

Mesclun aux poires et au brousse

Mesclun aux poires et au brousse

Mesclun aux poires et au brousse

Cette petite salade évoque bien le besoin de sud et soleil en plein hiver strasbourgeois ^.^ Le brousse fait partie de cette famille de fromage dont je ne me lasserai jamais : les fromages frais. Que ce soit sous forme de ricotta, brocciu, ou simple chèvre frais, je les utilise très facilement en salade, dans les soupes ou dans les gâteaux 🙂

Ingrédients :

  • Mesclun (si possible avec de la roquette dedans, dont j’aime beaucoup le goût prononcé et légèrement poivré)
  • Du brousse
  • Une poire
  • Des pignons

Préparation : 

On mélange tout, en veillant à faire griller à sec les pignons de pin pour en exhausser le goût.

Pour la sauce, j’ai fait une sauce au miel, en mélangeant 2 cs à soupe de miel avec 1cs de jus de citron, du thym sec, sel poivre, et en délayant avec de l’huile d’olive. Le brousse se prête très bien au sucré/salé 🙂

Soupe d'épinards

Soupe d’épinards

Soupe d'épinardsUne soupe bien verte, si verte qu’on pourrait croire à une soupe d’ortie ^.^

Ingrédients : 

  • 3 oignons
  • 2 à 3 grosses pommes de terre
  • 2 gousses d’ail
  • 500g d’épinards
  • Crème d’avoine
  • Graines de sésame

Préparation :

  • Emincer les oignons et les faire revenir dans un fond d’huile d’olive, avec l’ail écrasé.
  • Peler et couper les pommes de terre en dés, les ajouter aux oignons.
  • Rincer soigneusement les épinards et les hacher grossièrement avant de les verser dans la casserole, avec un fond d’eau.
  • Quand les épinards ont réduit de volume, ajouter de l’eau – presque à fleur, mais pas totalement.
  • Une fois que les pommes de terres sont cuites, mixer le tout.
  • Servir avec un filet de crème d’avoine et des graines de sésame torréfiées.
Salade de fenouil au pamplemousse

Salade fraîche au fenouil et pamplemousse

Salade de fenouil au pamplemousse

Une longue habitude qui remonte au temps où j’étais étudiante et faisait la navette tous les jours entre chez mes parents et la fac : embarquer ma gamelle le midi. 13 ans après, je continue toujours à le faire, mais en double car mon compagnon a pris goût à mes salades (qui présentent l’avantage, en plus d’être saines et bonnes, d’être plus économiques que le traiteur italien d’à côté du boulot 😀 ). Parfois, ce sont des restes, mais le plus souvent je prépare des salades de crudités de saison.

Pour ce lundi, ce sera donc une salade de fenouil au pamplemousse !

Ingrédients (pour 2 salades) :

  • 1 fenouil
  • 1 concombre
  • 1 pamplemousse
  • 1 avocat
  • 1/2 fromage de chèvre frais
  • Des pignons de pin
  • Sel, poivre du Timut (un genre de poivre qui ne pique pas mais a un bon goût de citron).
  • Huile d’olive

Préparation :

  • Emincer le fenouil et le concombre.
  • Détailler le pamplemousse en suprêmes.
  • Couper l’avocat en dés, de même que le fromage de chèvre.
  • Tout mélanger, ajouter les pignons, le sel, le poivre et un bon filet d’huile d’olive (parfumée au thym et citron par mes soins).

Et voilà !

Velouté de potimarron aux châtaignes

Velouté de potimarron aux châtaignes

Velouté de potimarron aux châtaignes

On continue dans la détoxification après-fêtes avec un velouté gourmand mais tout à fait sain ! Je le fais en quantité pour avoir du rab’ et pouvoir faire ma feignasse deux ou trois soirs en me contentant de réchauffer, d’autant que je connais son succès 🙂

 

Ingrédients :

  • 2 oignons
  • 1.5kg de potimarron
  • 500g de châtaignes précuites (je les prend en conserve, déjà pelées 🙂 )
  • 2 feuilles de laurier
  • Facultatif : 50cl de lait

Préparation :

  • Emincer les oignons, les faire revenir dans un peu d’huile d’olive.
  • Couper le potimarron – s’il est bio et que sa peau est bien lisse, inutile de l’éplucher, je me contente de le brosser sous l’eau. Sinon bon courage…
  • Verser le potimarron dans le faitout. Réserver deux poignées de châtaignes, verser le reste avec le potimarron, les feuilles de laurier, du sel et du poivre.
  • Ajouter le lait et de l’eau à fleur (je fais toujours bouillir l’eau à la bouilloire avant, pour gagner du temps sur les ronds de gaz)
  • Laisser cuire 30 minutes, enlever le laurier avant mixer finement, puis émietter les deux poignées de châtaignes.

 

Et voilà 🙂

Soin en poudre pour cheveux

Soin en poudre pour les cheveux

Soin en poudre pour cheveuxToujours dans le kit « Spa à la maison », le dernier soin que j’ai réalisé est une poudre simple, à mélanger avec de l’eau, pour faire un masque pour les cheveux, qui les fortifie tout en apaisant le cuir chevelu.

Soin en poudre

Ingrédients :

  • 2 parts de poudre de henné neutre (renforçant capillaire, apaisant et assainissant pour le cuir chevelu) (le henné neutre ne teint pas du tout les cheveux, à l’avantage des autres)
  • 1 part d’argile verte (nettoyante, absorbe le sébum)
  • 1 part de poudre d’ortie piquante (fortifiante, anti-chute)
  • 1/2 part de poudre de racine de pivoine (apaisante pour le cuir chevelu)
  • Quelques gouttes d’huile essentielle de cèdre de l’Atlas (tonifiante)
  • Quelques gouttes d’huile essentielle de Bay Saint Thomas (anti-pelliculaire, anti-chute)

 

Préparation :

Tout mélanger !

La poudre peut se conserver indéfiniment ainsi, il suffit ensuite de préparer le masque.

Masque au henné

Ingrédients pour 1 masque :

  • 1 à 2 cs de poudre de soin
  • De l’eau minérale (ou un hydrolat choisi pour ses propriétés : sauge pour les cheveux bruns, citron pour la brillance, ortie pour fortifier…)
  • Facultatif : 1 cs de yaourt (le henné peut assécher les cheveux, s’ils sont fins, le yaourt cassera cet effet tout en hydratant la fibre capillaire)
  • Facultatif : 1 cc de miel (nourrissant)

 

Préparation

  • Faire chauffer l’eau avant de la verser petit à petit sur la poudre pour obtenir une pâte, plus ou moins épaisse si l’on rajoute ensuite du yaourt et du miel.
  • Mélanger ensemble, puis appliquer en massage sur tout le cuir chevelu jusqu’aux pointes (le faire au dessus de la baignoire ou de la douche).
  • Pour un soin optimal, s’enrubanner la tête dans du cellophane – la chaleur corporelle diffusera mieux les actifs.
  • Laisser poser une vingtaine de minutes, puis rincer abondamment et laver avec un shampoing normal.

 

Pour les besoins du cadeau, j’ai stocké la poudre dans un petit bocal suédois (njüt njüt !), et imprimé le mode opératoire sur un papier cartonné, glissé dans le pot.

Chocolats exfoliants

Chocolats exfoliants

Chocolats exfoliantsParmi les recettes perdus lors de la migration à l’arrache, ces petits chocolats exfoliants, dans le panier « Spa à la maison » de Maman 🙂 Encore une recette simple, tout étant dans les ingrédients de qualité.

 

Ingrédients :

  • 1 mesure de beurre de cacao brut
  • 1/2 mesure de beurre de karité
  • 1 mesure de sucre (de canne, en l’occurrence)

 

Préparation :

Faire fondre au bain-marie le beurre de cacao avec le beurre de karité. Ajouter le sucre ensuite, et couler dans des moules (en silicone, pour un démoulage simplifié).

 

Application :

Sous la douche, sur peau humide.

Préparation pour bain de vapeur aux plantes

Préparation pour bain de vapeur aux plantes

Préparation pour bain de vapeur aux plantesInclu dans le kit de Noël « Spa à la maison » de maman, et présenté dans un HEMSMAK d’Ikea, ceci n’est pas une infusion (même si rien ne s’y oppose ^.^) mais un mélange pour bain de vapeur. Orienté visage (car il est difficile de transformer la salle de bain en vrai hammam), j’ai choisi des plantes bénéfiques pour les peaux matures et mixtes.

Les bains de vapeur sont un moyen très simple de nettoyer la peau : en dilatant les pores, la peau élimine les impuretés. Le mélange d’herbes est simplement à faire infuser dans un bol d’eau bouillante.

Les herbes peuvent varier en fonction des besoins, bien entendu.

Ingrédients :

  • Camomille (adoucissante et anti-âge)
  • Rose (réparateur et anti-âge)
  • Sauge (purifiant)
  • Romarin (purifiant)
  • Zeste de pamplemousse et orange séchés
  • Verveine
  • Cannelle moulue (avec parcimonie, les épices peuvent être agressifs pour la peau)

 

Mode d’emploi :

  • Verser l’eau bouillante dans un bol, et mettre une poignée d’herbes dedans. Se placer au-dessus du bol avec une serviette sur la tête, pour emprisonner la vapeur, et rester ainsi 5 minutes environ.
  • Procéder ensuite à un léger gommage, puis appliquer un soin hydratant.

 

Attention, si l’on a une peau fine, sensible ou sujette à la couperose, mieux vaut éviter ce genre de soin (ou le pratiquer anecdotiquement, après avoir appliqué un soin ou une huile protectrice).

Cathédrale de Strasbourg

France – A creepy Cathedral…

Un soir de décembre, par temps de brouillard, la cathédrale de Strasbourg se prêtait formidablement au sépia – et voilà l’occasion d’inaugurer la catégorie « Photo » du blog, non pas avec ma ville de cœur (Lyon est indétrônable à mes yeux, je n’y ai passé que de trop courtes années – et je pensais ne jamais avoir à la quitter), ni avec des vacances enchanteresses, mais avec la ville où l’on vit actuellement, et sa cathédrale qui est sans doute l’une des plus belles que j’ai pu voir (et en tout cas la plus impressionnante).

 

Velouté de carottes au lait de coco

Velouté de carotte au lait de coco

Velouté de carottes au lait de cocoPour ceux qui jouent les difficiles avec les soupes, un bon compromis pour ne pas avoir de soupe à la grimace le soir est de jouer l’originalité – et le lait de coco est un bon adjuvant pour ça.

Ce velouté est devenu un de mes classiques, dont je décline ici la version la plus « riche » (parce que parfois je suis feignasse et je me contente de cuire les carottes avant de les mixer avec le lait de coco ^^).

Ingrédients (pour 4 bols) :

  • 1kg de carottes
  • 2 oignons
  • 1/2 litre de bouillon de volaille
  • 25cl de lait de coco
  • 1 cs de curry

Préparation :

  • Faire revenir les deux oignons coupés en rondelles dans de l’huile d’olive.
  • Ajouter ensuite les carottes émincées.
  • Préparer le bouillon de volaille et le verser sur le tout. Les légumes doivent être à peine couverts par le bouillon (au besoin, rallonger à l’eau). Ajouter le curry.
  • Laisser cuire jusqu’à ce que les carottes soient tendres (je compte bien 40 minutes). Le bouillon doit avoir diminué d’au moins un tiers.
  • Juste avant de mixer, ajouter le lait de coco. La texture doit rester crémeuse.
  • Vérifier l’assaisonnement avant de servir et ajouter éventuellement du curry si la saveur n’est pas assez prononcée.