Carte postale d’automne — 19 octobre 2008

Flânerie le long des quais, un soir de douceur tiède :
le Rhône s’écoule, très calme, ne troublant qu’à peine
les reflets des ponts et des péniches,
renvoyant fidèle le flamboiement des arbustes
feu intense et doux de rouille et d’or…

Air de flannerie paisible en entrechats…
Un héron noir,
un cygne blanc au reflet introublé,
un calme souriant

Aimer le monde la vie l’Automne
la lumière les couleurs le temps beau
le rythme lent d’un pas allant
les reflets dorés du fleuve au soleil

Une odeur de tabac chaud
Un sourire échangé

Une lumière magnifique comme seul l’Automne sait les faire…

Laisser un commentaire