Marmelade d’abricots ampuisais

Les meilleurs abricots au monde sont les ampuisais, variété locale de petits abricots tout ronds, tout doux, bien fermes et tendres, qui cueillis à maturité, fondent en bouche comme une compote douce. Pas une once d’acidité, raisonnablement juteux, et un goût de soleil – la perfection résumée en un abricot.

Il va donc de soit que je ne saurais que conseiller ces abricots, même si à défaut, des orangés de Provence pourraient faire l’affaire.

Ingrédients :

  • 1 kg d’abricots ampuisais dénoyautés
  • 700g de sucre

Préparation :

  • Rincer les abricots, les couper en deux et les dénoyauter.
  • Les mettre à macérer avec le sucre
  • Quand le sucre est dissous et que les oreillons baignent joyeusement dans un sirop orange, porter à ébullition, tout doucement,
  • et laisser cuire jusqu’à ce que la prise se fasse (je ne sais pas pourquoi, mais à chaque fois que je fais de la confiture, la prise se fait beaucoup plus lentement que ce qui est indiqué dans le bouquin… ou beaucoup plus vite. Enfin, jamais la durée précisée, quoi)

Vous pouvez décider de mixer les abricots, si comme mon papa vous aimez bien la confiture moulinée sans fil et sans morceau. Ou alors, vous trouvez tellement jolis ces oreillons devenus translucides et confits que vous les laissez tels quels dans le jus, parce que c’est beau, franchement. Ou encore, vous coupez la poire en deux et vous les marpaillez (je vous avais dit que j’aimais ce mot ! :)) avec un presse-purée.

L’abricot se marie bien avec la vanille, mais aussi avec la verveine, la menthe et le romarin, si l’on souhaite apporter une variante 🙂

Laisser un commentaire